Croix de Surgit

    « Sur un socle carré, fût de section carrée assez court présentant au sommet un petit chapiteau, dont la base est soulignée par un ruban de perles. Le croisillon, légèrement fleuronné, est pommeté, mais seule la boule de pierre supérieure subsiste, l’extrémité des bras horizontaux ne montrant plus que le trou qui servait à fixer les autres boules (peut-être métalliques, voire en bois).

    A l’avers, Christ naïf, bras relevés, côtes très apparentes, pieds croisés. Derrière le visage se voit un nimbe perlé. Revers : Vierge en prière, mains jointes, portant une grande jupe plissée et un voile.
    Cette croix, bon témoignage d’un art déjà populaire, peut dater du XVIIIe siècle ou de la fin du XVIIe siècle. » (1)


    Annotations

    1. MOULIER (Pierre), Croix de Haute-Auvergne, éd. Créer, Nonette, 2003